Comment le non verbal peut éclairer la relation entre patients et médecins ?

 

Début 2019, j’ai été sollicitée par les Laboratoires Genevrier, laboratoire pharmaceutique spécialisé notamment dans le domaine de la procréation médicalement assistée, pour tenir une conférence devant des médecins-gynécologues spécialisés dans les questions de fertilité.

Cette conférence sous l’effigie de Fertigen et Vous, regroupant les services proposés par les Laboratoires Genevrier pour accompagner les couples infertiles, a été une première assez impressionnante pour moi qui n’avais jamais réalisé ce type d’intervention.

relation patient medecin communication corporel

En réalité, j’avais vraiment le trac de parler en tant que spécialiste du corps à d’autres spécialistes du corps humain (commencer à rappeler à des médecins que le cerveau possède deux hémisphères, c’est un peu spécial !).

J’ai vite été rassurée : les médecins présents étaient tous volontaires, donc intéressés par la communication non verbale et j’ai tout de suite senti de la curiosité de leur part sur ce sujet que la plupart n’ont jamais abordé pendant leurs études ou leur vie professionnelle.

 

Observer le langage corporel pour obtenir plus d’informations

Dans le cadre de ce workshop, il était question de consultations avec des couples ayant des problèmes de fertilité. Cela engage des traitements et un suivi parfois long. Pour les médecins, il est donc important d’avoir une bonne connaissance de l’histoire de leurs patients.  

 

Soulever les non-dits

« Tout le monde ment », la phrase fétiche du Dr House, bien qu’un peu exagérée, peut être vraie pendant les consultations. Bien évidemment, les patients ne cachent pas sciemment la vérité à leur médecin.

Mais ils peuvent être mal à l’aise face à certaines questions, ne pas avoir envie de dévoiler certains aspects de leur vie.

En consultation sur les questions de fertilité, c’est encore plus vrai car des choses se jouent entre les membres du couple, qui peuvent échapper au médecin.

non verbal patient médecin

Dans ce contexte, savoir repérer les signes qui montrent une incohérence entre ce qui est dit et ce qui est exprimé par le corps permet de mettre le doigt sur des non-dits ou de réorienter les questions. Parfois, cela peut même mettre à jour une autre problématique sous-jacente. Un médecin m’a raconté l’histoire d’un couple qui n’arrivait pas à procréer. Il sentait clairement le malaise et le manque de motivation du couple et au fur et à mesure du questionnaire, il s’est rendu compte que ces deux personnes étaient là pour répondre à une certaine pression sociale plutôt que parce qu’ils avaient un vrai désir d’enfant (bien évidemment, ce n’est pas le cas de la grande majorité des couples, qui souhaitent plus que tout devenir parents !).

 

Savoir si sa parole est comprise

La lecture du non verbal peut également permettre au médecin de savoir si sa parole est comprise par ses patients. Quand il émet un diagnostic, donne son avis ou explique les tenants et les aboutissants d’un traitement, il arrive que les patients n’osent pas poser des questions ou évoquer leurs doutes ou leurs peurs.

Là aussi, le langage corporel permet de comprendre toute une palette d’émotions

Peut-être que le patient a peur, qu’il est enthousiaste, inquiet, motivé ou démotivé mais dans tous les cas, le savoir donne de précieuses indications au corps médical.

 

Prendre conscience de sa propre communication non verbale

Les médecins ont souvent un emploi du temps très chargé, des horaires et un rythme à respecter. C’est un paramètre important dans la relation humaine qui peut parfois conduire les patients à les trouver trop techniques ou trop froids.

langage non verbal medecin

Prendre conscience du langage corporel des autres, c’est aussi se poser quelques questions sur le sien.

C’est aussi une ouverture d’esprit qui remet automatiquement de l’empathie dans la relation.

Et j’ai trouvé que les médecins étaient très sensibles à cette dimension, en souhaitant vraiment retrouver une certaine douceur et de la bienveillance lors de leurs consultations.

 

Finalement, les doutes que j’avais avant mon intervention se sont vite dissipés. Si pour moi le non verbal est devenu une seconde nature, les médecins que j’ai rencontrés étaient curieux et reconnaissants d’avoir reçu des clés pour décrypter des codes gestuels inconscients. Certains venant me remercier ou souhaitant en savoir plus sur ma formation en ligne. Une belle rencontre également pour moi !


fullsizeoutput_1da6Pour en savoir plus sur le non verbal et apprendre à décrypter le langage corporel, inscrivez-vous au programme First !

PBC OlgaPour faire correspondre votre photo de profil à votre personnalité et à vos aspirations, retrouvons-nous sur Photojump !


Profitez d’analyses, de conseils, d’anecdotes, suivez-moi !

e089d70f-51fe-4bc3-9fb4-50af5d51ef69Logo-youtubemd_5a9797d083160

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *