L’entretien d’embauche, je crois que c’est un moment stressant pour tout le monde. Mais rappelez-vous que si l’entreprise a souhaité vous rencontrer, c’est qu’elle est intéressée par votre profil. Les enjeux sont donc partagés et vous n’êtes pas le ou la seule à attendre beaucoup de cette rencontre. 

Pour mettre toutes les chances de votre côté, je vous invite à préparer soigneusement votre entretien. Vous ne pouvez pas y arriver les mains dans les poches. Et le non verbal peut vous aider !

Connaître les bases du langage corporel vous permettra de faire bonne impression, de mieux communiquer avec votre interlocuteur et même à repérer les signaux positifs qu’il envoie. 

Conférencière, spécialiste du langage corporel, voici mon guide ultime du non verbal en entretien d’embauche 😉 

Non verbal : le secret pour une bonne poignée de main

Souvent, tout commence par une poignée de main. 

Mais le Covid a un peu changé la donne. Aussi, je vous conseille d’attendre un geste de votre interlocuteur avant de tendre la main. Vous respectez ainsi son choix en la matière. 

Dans tous les cas, préparez-vous à cette poignée de main. Vous aurez plus de tonus et de volonté que si vous êtes surpris. 

Mais mon secret pour une poignée de main réussie, c’est l’adaptation. Essayez de capter l’énergie du recruteur pour vous aligner sur lui. Sa poignée de main est ferme ? Raffermissez la vôtre ! Il est un peu plus décontracté ? N’en faites pas trop pour ne pas lui broyer la main. Tout est question d’équilibre ! 

Faut-il essayer de contrôler ses gestes en entretien d’embauche ? 

J’ai lu certaines choses sur internet qui me hérissent le poil. Notamment le fait de devoir contrôler ses gestes en entretien d’embauche pour ne pas commettre d’impair.

Je vous conseille tout l’inverse ! Libérez-vous !! 

Les gestes ne mentent pas. Si vous faites des gestes volontairement, ou au contraire, que vous ne vous autorisez plus à bouger, cela va se voir. Et créer un sentiment de décalage entre votre discours et votre attitude que votre interlocuteur va forcément relever. Au contraire, si vous avez bien préparé votre entretien, que vous êtes authentiquement enthousiaste, votre corps va naturellement suivre vos propos. Vous allez bouger les mains pour souligner vos arguments, sourire au recruteur, vous pencher en avant pour montrer votre intérêt. Tout votre corps viendra appuyer vos propos et laissera une impression positive et naturelle au recruteur. Et ça jouera forcément en votre faveur.

En entretien, que faire de ses mains et de ses jambes ? 

C’est une question que l’on me pose très souvent sur les réseaux sociaux. Quand on n’est pas hyper à l’aise, ou tout simplement stressé, que faire de ses bras et de ses jambes ? 

Vous avez peut-être entendu qu’il ne faut pas croiser les jambes. Là encore, en tant qu’experte du non verbal, je peux vous affirmer que c’est faux ! Je vous invite d’ailleurs à lire mon article sur les croisements de jambe pour passer outre les idées-reçues. 

Nous croisons souvent les jambes par confort ou par convenance, surtout pour les femmes. Et si vous vous sentez rassuré dans cette position, adoptez-la, même en entretien.  

 

En ce qui concerne vos mains, mon conseil va beaucoup ressembler à celui que je vous ai donné précédemment : laissez vos mains vivre leur vie.

Quand on est stressé, nos mains bougent moins. Elles ont tendance à se croiser, à se joindre et c’est parfaitement ok. Je pense que n’importe quel recruteur comprendra que le candidat en face de lui puisse montrer un peu de nervosité. 

Si vous êtes plus à l’aise, vos mains vont suivre naturellement votre discours et vous aurez tout gagné ! C’est de cette façon qu’elles accompagneront le mieux vos propos et votre état d’esprit et que vous paraîtrez vrai et authentique. Ne vous forcez pas à faire tel ou tel geste des mains, ce serait travestir la réalité et personne ne veut d’un collaborateur qui cache des choses, vous ne pensez pas ? 

La voix, un élément-clé en entretien

On en parle moins, mais la voix a toute son importance en entretien d’embauche. Une partie du message passe par l’intensité, le volume, la tonalité de la voix. Imaginez un candidat parler de façon enthousiaste, et un autre de façon monocorde, lequel préférez-vous ? 

Mettez de l’intention dans votre voix, tout en contrôlant son rythme et son volume pour rester audible. Et si vous y pensez, synchronisez votre voix avec celle du recruteur. Il a un débit beaucoup plus lent que le vôtre ? Ralentissez le rythme. Il parle de façon très tranchée ? Mettez, vous aussi, de l’intensité ! 

Comment savoir si votre entretien d’embauche se passe bien  ? 

Décrypter le langage du corps peut vous permettre de savoir si votre entretien d’embauche se passe bien. 

Les croisements de jambe (encore eux !), les axes de tête, les touchers du visage, le sourire, sont autant de signes qui montrent l’enthousiasme ou au contraire l’inconfort. 

Pour les interpréter, il faut toujours faire preuve de beaucoup de subtilité. Je vous donne dans la vidéo suivante une astuce pour savoir si vous avez capté l’intérêt du recruteur. Et si vous voulez en savoir plus, je vous recommande ma mini-formation PROFILER sur le langage du corps. Avec le code blog50, il y a une réduction de 50€ 😉  

En bonus, mes conseils pour gérer son stress pendant un entretien d’embauche

Si ça fait un moment que vous n’avez pas décroché d’entretien et que vous êtes particulièrement stressé de vous retrouver devant un recruteur, la vidéo suivante est faite pour vous. 

Je vous donne 5 conseils pour gérer votre stress et aborder l’entretien d’embauche de façon plus sereine. 

Rappelez-vous : si le recruteur veut vous voir, c’est que votre profil l’intéresse. Vous avez tout à y gagner !

conférence gratuite :

Le non verbal & la recherche de la vérité

Je m’inscris

Ma newsletter 100% authentique

Langage corporel & Développement personnel

Je m’inscris aussi !

ME SUIVRE SUR LES RESEAUX